À propos

Ce projet d’annotation vidéo sur la technique au cinéma poursuit un double objectif. Premièrement, il consiste à valoriser une série de 48 démonstrations portant sur le fonctionnement d’appareils cinématographiques, regroupées selon des thématiques telles que le procédé couleur Kodacolor, la restauration numérique, l’expérience immersive ou le grattage sur pellicule. L’annotation est, ainsi, une manière de proposer des versions augmentées de ces contenus. Les notes ont alors pour fonction de clarifier l’usage d’un terme en apportant une définition ou une précision, ou encore d’illustrer une action par l’ajout d’un schéma, d’une photographie ou d’une capture d’écran. Deuxièmement, ce projet est l’occasion d’une réflexion sur l’usage de l’annotation dans le cadre d’un projet en études cinématographiques et médiatiques. Il s’agit alors de les penser comme un moyen de naviguer au sein des connaissances. Les notes ont alors pour fonction de renvoyer à un autre contenu audiovisuel ou à un autre type de contenu produit au sein du GRAFICS ou de TECHNÈS (articles, bases de données, représentations 3D, etc.).

Concrètement, les vidéos annotées sont partagées sous licence libre (Creative Commons BY-NC-SA 4.0). Elles sont hébergées sur Internet Archive, puis annotées dans WordPress via le module H5P. Plusieurs étudiant·e·s en études cinématographiques, en bibliothéconomie, en muséologie et en édition numérique ont participé à ce projet. Ils ont participé au choix des thématiques, au montage des capsules audiovisuelles, à la recherche documentaire, à l’annotation avec H5P, à la rédaction d’un protocole, ainsi qu’à la réflexion sur le niveau de précision des annotations. En effet, ce projet de mobilisation des connaissances vise un ensemble de publics de niche – étudiant·e·s, passionné·e·s par la technique, collectionneur·euse·s, etc. – ce qui nécessitait de trouver le ton juste! L’équipe espère avoir atteint cet objectif et se tient à la disposition des visiteur·trice·s du site pour leurs fournir de plus amples informations sur le projet.

Ce projet a été rendu possible par une subvention obtenue par le GRAFICS dans le cadre du programme « Mobilisation des connaissances » de l’Université de Montréal. Il s’adosse également au partenariat TECHNÈS financé par le CRSH.